Go to Top

Non classé

Injurier son employeur est-il toujours une faute grave ?

La question peut paraître absurde tant il paraît que la loyauté dans la relation de travail et le respect que l’on doit à son employeur comme à ses collègues sont des principes qui nous semblent évident. La jurisprudence considère ainsi que « la maîtrise du langage doit être de règle » ou encore que « les propos injurieux ne correspondent pas à l’exécution normale du contrat de travail ».

Mais selon votre position dans la hiérarchie de l’entreprise, votre ancienneté, le lieu où vous serez jugé, les circonstances dans lesquelles vous les avez proférées, les grossièretés n’auront pas les mêmes conséquences… SUITE

Comment protéger son activité vis-à-vis de ses anciens salariés, collaborateurs ou partenaires commerciaux ?

La nature de l’activité oblige parfois l’employeur, le collaborateur ou l’associé de se prémunir d’éventuels projets de son ancien salarié/collaborateur/associé.

Il existe le mécanisme de la clause de non concurrence, qui s’adapte suivant l’interlocuteur.

Mais il existe également d’autres types de clauses, qui protègent l’entreprise de la future activité d’anciens salariés.SUITE

Prescription des faits constitutifs d’une faute grave en cas d’enquête pénale à l’endroit du salarié

En cas de faute, le salarié encourt une sanction disciplinaire. Celle-ci, à l’appréciation de l’employeur, est comprise dans un panel varié de mesures tels l’avertissement, la mise à pied disciplinaire voire même le licenciement.

Mais la prescription édictée par le code du travail ne s’applique pas lorsque le fait fautif reproché au salarié a donné lieu à des poursuites pénales avant l’expiration du délai de 2 mois.
SUITE

La reconnaissance d’un droit du salarié à la déconnexion

La généralisation d’un accès illimité aux nouvelles technologies (smartphones, ordinateurs, tablettes ou autres objets connectés) peut relier de manière continue le salarié à son poste de travail. L’apparition de ces outils dans le monde de l’entreprise a eu un impact exceptionnel sur l’organisation du travail, sur l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle.

Le législateur a consenti à reconnaître un nouveau droit aux salariés. SUITE